Lecture: 54 minutes

11 astuces pour débuter la diversification alimentaire.

|

11 astuces pour débuter la diversification alimentaire. | Monti Family

Il y a une multitude d’étapes qui jalonnent la vie d’un bébé… et de ses parents ! La diversification alimentaire en est une ! Et pas des moindres ! Souvent, de nombreuses questions vous assaillent quand il s’agit de débuter.

Comment ? Quand ? Et c’est pour cela que nous avons créé ce guide pratique regroupant 11 conseils indispensables pour que vous puissiez débuter sereinement la diversification alimentaire avec votre enfant. 

  1. Quand est-ce que c’est le bon moment pour commencer ?

Il n’y a aucune règle absolue en la matière. Un bébé pourrait débuter la diversification alimentaire à ses 4 mois révolus quand un autre débuterait à 6 mois passés. Il y a cependant plusieurs pistes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. 

Est-ce que votre enfant montre de l’intérêt pour le moment du repas ? Est-ce qu’il lui arrive de bouder ses biberons ? Tient-il bien sa tête ? C’est également un point à soulever avant de commencer. 

Enfin, y a-t-il de grands bouleversements à venir dans les jours à venir dans la vie de votre bébé ? Par exemple, la rentrée à la crèche ou chez la nounou ? Ou bien un déménagement ? Nous vous conseillons de ne pas cumuler deux gros changements majeurs dans la vie de votre enfant pour ne pas trop le perturber. La diversification alimentaire est une sacrée étape dans sa jeune existence. 

Surtout avant de débuter la diversification alimentaire, voyez avec votre médecin qui suit votre enfant pour qu'il valide le commencement. 

 

Nos Astuces !

 

  • Astuce N°1 : Se renseigner en amont sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous. 

La diversification alimentaire peut être menée de différentes façons. Certains parents choisissent de donner des purées à leur enfant.

Tandis que d’autres optent directement pour des morceaux. Cette dernière façon de procéder s’appelle la « DME » ou diversification menée par l’enfant. Les indications et contre-indications seront différentes en fonction de votre choix. Une recherche approfondie sur la DME serait intéressante avant de la commencer si c’est celle que vous choisissez. 

  • Astuce N°2 : Avoir le feu vert de votre pédiatre. 

 Votre pédiatre sera à même de vous orienter et de vous dire s’il juge que c’est ou non le moment de démarrer dans votre situation précise. 

  • Astuce N°3 : débuter la diversification alimentaire en introduisant un nouvel aliment à la fois. 

C’est certainement l’une des règles d’or de la diversification alimentaire.

Pour commencer, il faut donner un aliment à la fois.  Pour permettre à votre enfant de découvrir chaque goût, texture et découvrir la saveur. Enfin, cela permet aussi d'observer les potentielles réactions d'allergie chez votre enfant.

S’il venait à réagir après un repas, il sera plus facile de pointer du doigt l’aliment en question.

En effet, si votre enfant n’avait jamais réagi auparavant aux autres aliments qu’il avait dans son assiette, le nouvel aliment introduit sera certainement celui qu’il faudra éliminer de son alimentation. 

  • Astuce N°4 : Nommer les aliments et les lui montrer. 

Dans ce sens, il pourrait être intéressant que vous lui nommiez chaque aliment individuellement.  Privilégiez le détail : « voici une purée de carottes ». Vous pouvez également montrer à votre enfant ce qu’il se passe en cuisine afin qu’il voit toutes les étapes de transformation des aliments.

 Produit de notre tour d'observation.

Pour cela, nous avons notre tour d’observation qui lui permet d'être assis et à la hauteur de votre plan de travail, il pourra vous regarder faire.

Enfin, les livres pour enfant sont de très bons supports pour lui montrer les différents aliments et leurs couleurs. Finalement, il s’agit de lui en montrer le plus possible car votre bébé a tout découvrir ! Pour votre bébé, c’est un apprentissage qu’il doit faire.  

  • Astuce N°5 : être acteur lors du moment du repas. 

 

Au moment du repas de votre enfant, expliquer lui le contenu de son assiette, les couverts. Montrez-lui à votre tour, comment savourer son repas. Car votre enfant aura envie de faire tout seul les choses avec le temps.Il prendra beaucoup de plaisir à partager ces moments conviviaux avec vous. 

  • Astuce N°6 : l’installer confortablement. 

Comme nous, les enfants aiment être installés confortablement lorsqu’ils prennent leurs repas.

Si vous l’installez sur vos genoux, veillez à ce que son dos soit bien droit. Si vous optez pour une chaise haute, veillez à son confort. La tour d’observation Monti Family dont nous vous parlions un peu plus haut est tout à fait adaptée pour les temps de repas des tout-petits. 

  • Astuce N°7 : ne pas forcer votre enfant durant le processus de diversification alimentaire. 

Passer des biberons ou du sein maternel à des cuillères et des aliments solides n’est pas une petite étape pour votre enfant !

Dans sa découverte, s’il refuse une cuillère ou un repas, n’insistez pas. Vous pourrez alors réessayer plus tard ou bien sous une texture différente. L’idée est que ces premiers moments soient des temps de plaisir partagés et qu’ils ne soient pas associés à de la contrainte. 

  • Astuce N°8 pour débuter la diversification alimentaire : prendre le temps. 

Essayez de trouver certains moments pour pouvoir le commencer, comme lors du week-end par exemple. Cela permettra à votre bébé de découvrir plus en détail, d’être acteur… Et cela lui demande des apprentissages… qui prennent du temps ! 

  • Astuce N°9 : pensez praticité !

Qui dit repas avec un bébé dit potentiellement tâches sur les vêtements ou purée au sol. Ainsi, n’hésitez pas à placer un tapis sous la chaise ou la tour de votre enfant. Cela facilitera votre ménage après coup. Vous pouvez aussi lui mettre un long tablier de peinture lors du temps repas au lieu du traditionnel petit bavoir. À vous de voir ce qui sera le plus adapté à votre famille ! 


  • Astuce N°10 : Or-ga-ni-sa-tion !

Les bébés mangent en petite quantité, surtout au tout début.

Ainsi, il peut vite être compliqué de préparer chaque repas au compte goûte. Nous vous conseillons plutôt de faire les « classiques » en grande quantité et de les congeler ensuite.

Par exemple, si vous faites de la purée, ne faites pas une toute petite quantité pour le repas du midi seulement. Faites-en plus et mettez la au congélateur ensuite. Lors de la congélation, veillez à préparer des petites quantités afin de ne pas avoir à les jeter si votre enfant n’en veut plus. Pour les préparations, nous vous conseillons la cuisson à la vapeur qui reste la plus adaptée pour votre bébé.

  • Astuce N°11 : y aller à votre rythme lors de la diversification alimentaire. 

Nous savons que cette étape est TRÈS stressante. C’est à la fois nouveau pour vous et pour votre bébé. Ça fait beaucoup ! Ainsi, allez-y à votre rythme. Si bébé ne veut plus de carotte ce soir, ce n’est pas grave. Écoutez-vous !


Nous espérons que ces conseils vous seront utiles. Et nous vous souhaitons une magnifique diversification alimentaire ! Si vous avez d’autres pistes à recommander, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires.



Aimer c'est partager